Qui dit Boussières, dit papeterie. Car depuis la défaite de 1870, est implantée ici une usine de la société Zuber-Rieder qui mise sur l'innovation et le luxe

Le Doubs à Thoraise
Le Doubs à Thoraise © Hubert 39 - Mairie de Boussières

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

Fin de notre semaine dans le Doubs, et nous sommes aujourd’hui encore dans ce grand village de Boussières, situé à 15 km au sud-ouest de Besançon, sur les bords de la rivière le Doubs.

Qui dit Boussières, dit papeterie. Car depuis la défaite de 1870, est implantée ici une usine de la société Zuber-Rieder. En effet, un industriel du papier, qui excerçait en Alsace, près de Mulhouse avait décidé d’installer une usine à Boussières, pour ne pas être sous la domination allemande. Il avait amené avec lui une centaine de familles alsaciennes, qui avaient toutes le désir de rester françaises, et dont les descendants sont encore nombreux dans la région. La nouvelle unité de production de papier fut construite entre 1878 et 1880 et grandit rapidement. On y fabriqua notamment des cahiers d’écoliers et autres articles de papeterie, et on y développa la marque Calligraphie.

En 1939 et 1940, pendant l’occupation, la société se replia entièrement à Boussières.

De nos jours, l’usine Zuber-Rieder mise sur l’innovation et le luxe.

Avec des innovations intéressantes, comme un papier issu non pas du bois, mais de résidus de la transformation de la canne à sucre, la bagasse, auxquels sont mélangés des fibres de chanvre et de lin. Un papier écologique, issu de plantes annuelles ne nécessitant ni irrigation ni pesticides. Il faut innover, pour résister à la concurrence asiatique. Innover et se positionner avec des produits haut-de-gamme ou spécifiques: luxe, communication, étiquettes, notamment.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.