Cordes-sur-Ciel est l’un des plus beaux villages de France. Mais Milhars n’a pas à rougir. C'est un belle petite commune.

Milhars depuis les hauteurs
Milhars depuis les hauteurs © Milhars

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Nous sommes dans le Tarn, au nord d’Albi, et non loin de Cordes-sur-Ciel, l’un des plus beaux villages de France. Mais Milhars n’a pas à être jaloux, avec son vieux village de maisons de pierre (avec des jardins de plantes aromatiques) et de ruelles, organisées en escargot autour du château, demeure privée datant du 17° siècle, mais dont la construction originelle fut détruite pendant les guerres de religions. La commune possède aussi plusieurs hameaux, écarts ou lieux-dits. 

Milhars (240 habitants) compte sur son territoire un bon nombre de pigeonniers et colombiers, de forme carrée ou, plus rarement, ronde. Il existe aussi dans la campagne un dolmen, des grottes, des moulins et autres éléments du petit patrimoine.

La rivière le Cérou passe à Milhars, mais il faut voir aussi la vallée de Bonnan, dans un décor de plateaux, de buttes calcaires, de collines et de forêts. La cascade de Bonnan est un joli élément naturel. 

Et puis un salut à Pierre Paillas, le maire du village, qui  a participé au rallye Paris- Dakar à deux reprises, en 2002 et 2004. Sa moto portait le numéro 81. Ce n’est pas un hasard car c’est le numéro de son département : le Tarn.

Hélas, il a été contraint les deux fois à l’abandon, en 2002 en tombant pour éviter une autre moto, et en 2004 à la suite d’un accident avec un camion qui l’a percuté dans le sud marocain. Mais ça n’enlève rien à cette participation qui avait notamment pour but de distribuer du des fournitures scolaires à une école de Dakar.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.