A 35 km au sud de Briançon, dans les Hautes-Alpes, Guillestre (2400 habitants), se situe entre le Parc naturel régional du Queyras et le Parc naturel national des Ecrins.

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

Comment rêver d’une meilleure situation ?

Le tourisme nature est une évidence, avec un tel environnement. On peut, tenez par exemple, lors des randonnées printanières, découvrir la tulipe de Guillestre, qui est une endémique du Guillestrois, c'est-à-dire qu'elle ne vit que sur cette zone géographique. Elle est donc unique et ne se retrouve nulle part ailleurs. Atypique, elle possède un coeur bleu et des pétales rose-lilas. Le pays est aussi le paradis des adeptes du VTT. Il y a d’ailleurs des hébergements labellisés « Cyclo Friendly », c’est-à-dire que tout est prévu pour les cyclistes.

Dans les environs, il existe aussi, à une vingtaines de kms de Guillestre, des stations-villages de ski, alpin et nordique. C’est plus de saison que la tulipe, bien entendu.

Guillestre et le Guillestrois, c’est un pays d’artisans. Des artisans qui ouvrent leurs portes aux visiteurs, comme je vous le disais hier. Mais des visiteurs actifs, pour leur faire découvrir les processus de fabrication. Les vacanciers réalisent ainsi aux côtés des producteurs des produits tels que du fromage, des jus de fruits, de la poterie, des bijoux en pierre, des bougies en cire d’abeille…! Suite à un engouement pour ces ateliers appelés « ateliers consom’acteurs », d’autres activités présentes sur le territoire se sont ouvertes, comme la dentelle, le chant, la peinture, le vitrail, la traite des vaches ou la traite des chèvres… Ce sont aujourd’hui une trentaine d’ateliers qui existent sur le territoire, et c’est un succès croissant. Ces ateliers ont été créés en 2012.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.