Nicolas et Yann au milieu des jambons à Arzacq
Nicolas et Yann au milieu des jambons à Arzacq © Radio France

Arzacq-Arraziguet, à 30 km au nord de Pau, c’est un village ancien d’un millier d’habitants, qui compte un ensemble fortifié et de belles demeures anciennes, gentilhommières ou maisons de maîtres.

A voir notamment, la boucherie Donney est une bâtisse du XVIème avec fenêtres à meneaux et des sculptures : un joueur de flûte et de tambourin, un rameau de vigne surmonté d’un personnage couronné, scribe et grotesque ( mi-homme, mi-animal ).La Tour de Peich date, elle, du XV°.

La maison Errecart , du début XIXème : longue façade, ouvertures en œil de bœuf, fronton triangulaire..

La place était conçue pour le marché. Celui d’Arzacq était un des plus important de la région et le restera jusqu’à la seconde guerre mondiale.

A Arzacq, il faut aussi visiter l’espace muséographique de la Maison du jambon. Car c’est ici que se trouve le siège du consortium du jambon de Bayonne. Nous sommes d’ailleurs installés dans ces lieux, à côté de ce musée, qui retrace l’histoire du jambon de Bayonne.

Ce jambon de Bayonne bénéficie d’une IGP (Indication Géographique Protégée). Il vient de porc du Sud-Ouest, nourris au maïs à grain denté (en forme de dent) , et il est salé au sel blanc de Salies-de-Béarn, produit tout près d’ici.

Le sel est obtenu par simple évaporation de sources souterraines, des eaux qui sont 10 fois plus salées que l’eau de mer !

On parlera de tout cela demain, de ce jambon de Bayonne que l’on peut déguster en chiffonnade ou dans une pipérade basque par exemple, avec tomates, omelette et huile d’olive.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.