Les remparts de Langres ont été construits sur 2 000 ans

Les remparts de Langres
Les remparts de Langres © Mairie de Langres

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

Langres, en Haute-Marne, est classée ville d'art et d'histoire, notamment grâce à des remparts spectaculaires qui enserrent la ville, sur son plateau à environ 500 mètres d’altitude. Ce promontoire est lui-même situé au nord du plateau de Langres

Les fortifications ont été remaniées par le génie militaire. La place forte de Langres du XIXe siècle est dotée d'une architecture de type bastionnée. Les remparts couvrent 3,6 km, faisant le tour de l’ancienne ville, avec ses sept tours fortifiées, ses six portes et la porte gallo-romaine rappelant que Langres fut, au IIe siècle, la capitale du peuple des Lingons, l’un des premiers peuples gaulois. D’ailleurs, autrefois, les habitants de Langres étaient appelés les Lingons ; aujourd’hui, on dit Langrois. Des Langrois qui sont au nombre de presque 8000. Ils n’habitent pas tous dans la ville fortifiée.

En longeant les remparts, on découvre ces tours (notamment la tour de Navarre et d'Orval, une double tour qui date du 16° siècle, ou encore la porte des Moulins, avec double arche) et ces portes, et on profite aussi du panorama, puisqu’on domine la plaine.

A l’intérieur de la ville fortifiée, nombreux sont les hôtels particuliers et les maisons anciennes. Sans oublier la statue de Diderot, signée Bartholdi, ni la cathédrale Saint Mammès.

Et une originalité : le funiculaire, pour relier la ville haute au parking en contrebas et qui permet aux automobilistes de garer leurs véhicules hors les murs, mais à proximité du centre. Ce funiculaire est basé sur le même principe que celui de Montmartre à Paris. Langres qui a longtemps eu un train à crémaillère, le premier créé en France, inauguré en 1887 et abandonné en 1971.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.