Talange est situé sur les bords de la Moselle et d'un canal

Ecole Jean Burger
Ecole Jean Burger © Talange

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

►►► Inscrivez-vous pour notre direct spécial anniversaire des 60 ans du Jeu des 1000 euros à la Maison de la Radio le 22 juin 

Sur les bords de la Moselle, à peu près à équidistance entre Metz et Thionville, Talange s’est trouvé au cœur de l’activité sidérurgique et a dû tourner la page. Et cultiver la mémoire du monde ouvrier.

Ce passé sidérurgique récent, on le trouve notamment dans l’existence d’une cité ouvrière, appelée parfois « Le Petit Tripoli ». Mais la plupart de ouvriers immigrés sont venus d’Italie et, dans une moindre mesure, de Pologne et d’Algérie. La rue de l’Usine, qui menait les ouvriers à pied ou à bicyclette à Hagondange, en est un autre rappel de ce passé insutriel.

Dans l’église de Talange, certains décors des vitraux  et verrières évoquent la vie ouvrière. L’église a été nommée Jésus Ouvrier, et date des années 1930. Un bel orgue de style Renaissance italienne, y a été installé il y a dix ans. C’est un orgue de deux tonnes, réalisé entièrement à la main en Belgique, réplique d’un orgue italien du 16° siècle.

Avec près de 8000 habitants, dont certains vont travailler au Luxembourg, d’autres à Metz, mais aussi dans les centres commerciaux très proches, la ville de Talange se développe, avec notamment un nouveau quartier sur les bords d’un canal. Cette vie talangeoise passe par quelques manifestations populaires et culturelles.

Le festival « Hommes et Usines »  se tient chaque année en mai, avec du théâtre, des débats, de la musique. Il avait été créé pour valoriser la diversité culturelle venue de l’immigration. En septembre, la Fête des passerelles, toujours dans cet esprit de cohésion.  Et le festival PataTram, en novembre et en février, avec des spectacles vivants pour les enfants.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.