Aurillac Muséum des Volcans
Aurillac Muséum des Volcans © radio-france

Aurillac, préfecture du Cantal, région Auvergne-Rhône-Alpes. La ville se situe dans le sud du département et est, il faut le reconnaître, assez mal desservie par les transports. Pas d’autoroute arrivant directement sur place, pas de TGV. Mais un aéroport qui relie quotidiennement la ville à Paris et Lyon.

Un certain isolement, certes, mais un environnement exceptionnel. Près de la confluence de la Cère et de la Jordanne, et sur les bords de la Jordanne, Aurillac se place en effet au pied des Monts du Cantal. C’est donc un emplacement de rêve pour les sports nature en toutes saisons.

Le festival du théâtre de rue se tiendra cette année du 17 au 20 août. Ce rendez-vous est devenu la référence en la matière. C’est même le plus important au niveau européen. Les spectacles et la musique envahissent les rues de la ville la journée et le soir. Les compagnies de théâtre de rue ont trouvé là une ville, des spectateurs de la région et de toute la France, voire d’Europe qui les aiment. Autrement dit, pendant quatre jours, on sort beaucoup, et on ne dort pas beaucoup. Le festival a été créé en 1986. En préambule au festival, dans le cadre des Préalables, des compagnies de la programmation officielle présentent leur spectacle dans certaines autres communes du département du Cantal.

L’association organisatrice dispose par ailleurs depuis 2004 d’une résidence d’artistes, appelée le Parapluie. Pourquoi ce nom ? Eh bien c’est l’occasion de rappeler qu’Aurillac est la capitale française de la fabrication du parapluie, et continue de l’être, malgré les difficultés. Car cette activité n’est pas à l’abri de la concurrence étrangère, asiatique en particulier. Les entreprises Piganiol et Sauvagnat loisirs perpétuent cette tradition. Les fabricants se sont regroupés pour créer une marque, L’Aurillac, tout simplement, signe distinctif.

L’Aurillac est aussi la marque d’un couteau fabriqué par la maison Destannes depuis plus de cent ans. Gérard Destannes est installé en plein centre-ville et c’est un artisan passionné, qui façonne des manches en corne, en genêt, en bruyère, en olivier ou en bois exotique.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.