Dieppe, la Normande, en Seine-Maritime, est parfois surnommée « la ville aux quatre ports.

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Dès le VIIIe° siècle, le territoire dieppois séduit les Vikings qui, en raison de la profondeur de sa rivière l'Arques, la nomme « Djupr » (qui signifie « profond » en ancienne langue nordique), mot qui donnera à la ville son nom de « Dieppe ».

Au Moyen Age, le port de pêche se développe. À la Renaissance, Dieppe devient le port d'embarquement de grandes expéditions autour du monde, dont Samuel de Champlain, qui partit fonder Québec. En 1694, la ville est bombardée par une flotte anglo-hollandaise. Louis XIV, envoie alors à Dieppe l'architecte Antoine de Ventabren qui, avec l'aide de Vauban, organise la reconstruction de la ville.

Les transformations urbaines sont également importantes au XIX°̀ siècle, avec la mode des bains de mer. La ville est à la mode et « les grands de ce monde » la fréquentent.

C'est aussi l'époque de la Révolution industrielle et de la construction de la « petite Tour Eiffel dieppoise », le Pont Colbert (1889), un des symboles de la ville.

Pendant la seconde Guerre mondiale, Dieppe connait, le 19 aout 1942, un raid nommé « Opération Jubilée », mené par de nombreux soldats canadiens notamment. Malgré l'échec de ce raid, et les nombreuses pertes humaines, on considère qu'il a permis la réussite du grand débarquement de 1944 en apportant des informations sur les forces allemandes et leurs positions.

De nos jours, Dieppe continue de se développer sur le plan maritime avec l'aménagement d'un port à sec ou encore l'installation d'un parc éolien en mer. Le mouvement, celui du vent, des embarcations, celui des vagues, celui des gens.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le jeu des 1000 € Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.