La petite ville de Nègrepelisse se place sur les bords de l'Aveyron.

Eglise de Nègrepelisse
Eglise de Nègrepelisse © Aurore Deffrène

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Le village est né à l’ombre du château datant du XIIIème siècle, dont il reste des vestiges, doit son nom aux habitants et surtout à leur activité. Vivant à l’orée de la grande forêt, les ancêtres en abattaient les arbres et en faisaient du charbon de bois qu’ils allaient vendre à leurs voisins montalbanais. Le charbon noircit et la pelisse dont ils étaient revêtus en était toute noire. Les gens de la ville qui voyaient ces diables noirs sortir des bois les appelaient en Occitan « los de la negra pelissa » ceux à la Nègre Pelisse.

Dominé par la flèche de son clocher de briques que l’on perçoit de loin, Nègrepelisse est une de ces multiples bastides construites dans le midi à la fin du XIIIème siècle. Elle fait partie des 35 bastides du Tarn-et-Garonne.  Son château, son église, son temple, son moulin, ses lavoirs et pigeonniers lui donnent un sacré caractère. Le centre d’art, La cuisine, construit sur les ruines du château, redonne une identité culturelle au site tout en proposant aux visiteurs un centre de design appliqué à l’alimentation novatrice.

Nègrepelisse est une ville « verte ». Le respect de l’environnement se traduit par des aménagements paysagers à l’image le jardin du Temple, le bois de Montrosiès, l’île sur l'Aveyron, Espace Naturel Sensible de cinq hectares et un parc sportif paysager dédié aux sports de plein air.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.