Près de Combronde, dans le Puy-de-Dôme, Saint-Hilaire-la-Croix (325 habitants),

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

c’est un village placé à 500 mètres d’altitude, à 35 km au nord de Clermont-Ferrand, aux activités d’élevages, mais avec aussi des artisans et deux entreprises, l’une de machines agricoles, l’autre de recyclages de palettes de bois.

Le cadre est vert, ce sont les Combrailles, région très irriguée. Pas très loin d’ici, le Gour de Tazenat, un surprenant lac volcanique, dans un cratère d’un ancien volcan, et la Sioule et sa vallée, qui forme un méandre en U à Queuille. Ce méandre ressemble comme deux gouttes d’eau à celui formé en Belgique par la Semois, à Bouillon, dans les Ardennes belges.

A Saint-Hilaire, des lieux ou monuments à ne pas manquer : la vallée de la Morge, « les rochers de Rufino », sculptés par Rufino Alvarez, l’église romane du 12° siècle, classée. Et le site prieural du Lac Roy. Le site accueille en été des concerts du festival Bach en Combrailles et du festival Baroque d’Auvergne.

Chaque année, par ailleurs, est organisé le festival Ernest Monpied, du nom d’une figure de la région, passionné d’agriculture, érudit, amoureux de son pays, des musiques tarditionnelles, disparu en 2012.

La 4° édition du festival aura lieu le mois prochain, en avril : un festival culturel en milieu rural, dans différents lieux des Combrailles, où les artistes sont rémunérés « au chapeau », c’est-à-dire que les spectateurs donnent ce qu’ils veulent, et c’est un chapeau qui sert de corbeille. Balades contées, théâtre, spectacles pour enfants, expositions, concert, notamment de chanson française. Ce sera le cas à Saint-Hilaire-la-Croix le 23 avril en soirée, avec le groupe Gryf. Et de l’humour avec Chraz, à Champs, le 17 avril.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.