La capitale historique de la Bourgogne a pour cœur le palais de Ducs où est installé le Musée des Beaux-Arts. Dans la salle des gardes, les statues de pleurants entourent les tombeaux des ducs. La place de la Libération, dessinée par Mansart, est tout simplement une merveille : en hémicycle, elle partage en deux le vieux Dijon, parfaitement restauré, devenue en grande partie piétonnier. Tout un secteur est sauvegardé et désormais classé au patrimoine mondial par l’UNESCO

La place Darcy est connue pour sa porte Guillaume, une sorte d’arc de triomphe qui ouvre sur le quartier commerçant.

Parmi les nombreuses églises dijonnaises, figure Notre-Dame, chef d’œuvre gothique du surmonté d’un jacquemart à quatre automates. C’est de la rue de la Musette que l’on voit le mieux ces personnages animés, frappant leur petite cloche.

Il est une tradition à Notre-Dame : c’est d’aller poser sa main sur la chouette nichée sur l’un des arcs-boutants de l’église. Elle porterait bonheur.

Il existe une autre curiosité dans le centre de Dijon, c’est la fontaine du Bareuzai, ornée d’une sculpture représentant un homme vigoureux foulant le raisin.

Voilà qui nous rappelle que Dijon est au cœur d’une grande région viticole. Ce qui ne doit pas nous faire oublier d’autres spécialités indissociables de la ville : la moutarde et le cassis. Et le pain d’épices. On en parlera demain.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le jeu des 1000 € Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.