En 1787, Louis Daguerre, l’inventeur du daguerréotype, est né à Cormeilles-en-Parisis. Il est considéré comme l’un des inventeurs de la photographie, avec le daguerréotype.

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

Dans le Val d’Oise, non loin d’Argenteuil, Cormeilles-en-Parisis porte le nom de cette région naturelle du nord de la capitale, qui faut aussi le nom d’un peuple gaulois : les Parisii, qui avaient pour capitale une certaine Lutèce…

Au 19° siècle, la guerre franco-prussienne fut douloureuse pour les habitants de Cormeilles-en-Parisis ; en effet dès le 19 septembre 1870, la ville tomba aux mains des Prussiens qui firent des pillages et procédèrent à des réquisitions.

En 1877, se termina la construction du Fort de Cormeilles, l’un des plus grands forts militaires d’Ile-de-France. Le lieu est aujourd’hui régulièrement utilisé comme décor de film (dans les années 1960 pour le film « La Nuit des généraux » avec Omar Sharif et Peter O’Toole, et récemment pour le tournage de scènes du film « Chocolat » avec Omar Sy, sorti il y a un an).

Au XIXème siècle, l’exploitation du gypse dans la carrière de Cormeilles fut florissante. Le gypse est transformé en plâtre. La carrière de Cormeilles est l’une des plus grandes carrières de gypse à ciel ouvert d’Europe. Elle se poursuit aujourd’hui, avec l’entreprise Placoplatre, qui va peu à peu exploiter le gypse en sous-terrain, tandis que la carrière à ciel ouvert va être comblée et devenir un espace naturel.

Le Musée du Plâtre dispose d’ailleurs d’un fonds unique sur le matériau plâtre.

L'équipe
Thèmes associés
(Ré)écouter Le jeu des 1000 €
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.