C’est le spécial jeunes aujourd’hui, dans ce village bourguignon de la plaine dijonnaise.

Eglise d'Ouges
Eglise d'Ouges © Ouges

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Nous poursuivons notre semaine en Côte-d’Or, maintenant à Ouges.  Un village à la fois rural et suburbain de 1300 habitants, qui fait partie du Grand Dijon. La commune a la particularité d’avoir abrité une importante base aérienne militaire.  C’est la base aérienne 102, qui a été dissoute l’an dernier, un peu plus de cent ans après sa création. Pour la desservir, il a même existé un tramway entre Dijon et Ouges, créé en 1935, et ceci jusqu’en 1961, où la ligne fut supprimée. 

Mais, bonne nouvelle, une école de gendarmerie vient de s’installer à Ouges, sur le site de l’ancienne base aérienne. Plus de 700 élèves viennent y étudier et apprendre leur métier.

D’autre part, l’aéroport de Dijon-Bourgogne, situé sur l’emprise de l’ancienne base, garde son activité commerciale et de loisirs.

Les vingt dernières années ont été bien difficiles pour l’économie locale. En 1994, l’usine Hoover implantée depuis trente ans sur la zone industrielle d’Ouges-Longvic, a fermé ses portes, malgré une grande mobilisation de tous pour la sauver. On y fabriquait notamment des aspirateurs. Là aussi, il a fallu rebondir, ce qui fut fait en partie avec l’installation d’une zone artisanale, la zone artisanale des Essarts, et une autre zone d'activités sur l'emprise de l'ancienne base aérienne.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.