Dans le sud-ouest du Cantal, le Rouget-Pers est avant tout un pays d'élevage.

Site du Moulin du Theil
Site du Moulin du Theil © Rouget-Pers

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

► La nouvelle boîte du Jeu des 1000€

Notre semaine dans le Cantal commence au Rouget-Pers, une commune née il y a deux ans de la fusion du Rouget et de Pers, tout simplement. Et pour un ensemble d’un peu moins de 1300 habitants.

La commune se trouve à 25 km au sud-ouest d’Aurillac, sur la ligne SNCF Clermont-Fd/Toulouse. Il existe toujours une gare au Rouget et une halte SNCF à Pers.

L’industrie du bois fut longtemps l’activité principale. De nos jours, l’élevage et le tourisme vert comptent beaucoup. Et notamment grâce au plan d’eau du Moulin du Teil , au Rouget, qui dispose d’aires de jeux pour enfants, de tables de pique-nique et barbecues, d’un étang de pêche, d’un parcours santé, de chalets ainsi que de d'un centre de balnéothérapie.

Le Rouget qui recèle également une curiosité architecturale : l’église Sainte-Thérèse, construite au XXème siècle, et qui est un lieu d’art sacré contemporain. Cette église possède de magnifiques vitraux inspirés du langage des fleurs, créés par l’artiste local Jean Labellie.

Nous sommes ici dans cette petite région naturelle vallonnée que l’on appelle la Châtaigneraie cantalienne, terre de châtaigne, donc, mais aussi de noix et d’élevage bovin, porcin et caprin.  

Et dans cette région, nous restons toute la semaine, d’ailleurs.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le jeu des 1000 € Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.