Tarbes est au pied des Pyrénées. C’est le chef-lieu du département des Hautes-Pyrénées. C’est également historiquement et géographiquement la capitale de la Bigorre, ancien Comté e

Jardin Massey à Tarbes
Jardin Massey à Tarbes © Radio France / Nicolas Stoufflet

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Tarbes est tout à la fois situé aux portes du Parc National des Pyrénées, proche des stations de ski, de la cité mariale de Lourdes, de la frontière espagnole et pas très loin de la côte atlantique, ce qui lui confère une situation géographique propice au tourisme.

Il y a un peu plus de 42.000 Tarbais, ce qui n’est pas énorme pour un chef-lieu de département, mais le territoire de la ville n’est pas très étendu. En revanche, l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées créée officiellement au début de cette année compte 128.000 habitants.

Tarbes, tout en étant une ville entourée par la nature, dominée par le Pic du Midi de Bigorre, à 2876 mètres, et bénéficiant de nombreux espaces verts, Tarbes donc est une ville de tradition industrielle. C’est même la deuxième ville industrielle de l'ancienne région Midi-Pyrénées, malgré la disparition de l'Arsenal.

Parmi les secteurs d’activités, on compte la construction ferroviaire (Alsthom), l'aéronautique (Daher-Socata). Daher-Socata (avec 1600 salariés) construit les avions et participe aussi au programme Airbus, en tant que sous-traitant. Son siège social et son principal site industriel sont situés aux abords de l’aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées. L'aéroport accueille également TARMAC, une société qui a en charge le démantèlement des avions.

Mais on parlera de bien d’autres choses à propos de Tarbes, dans les jours à venir, notamment du fameux haricot tarbais…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.