Saint Georges des Gardes (Maine-et-Loire)
Saint Georges des Gardes (Maine-et-Loire) ©

Dans le Maine-et-Loire, Saint-Georges-des-Gardes, 1650 habitants, à 15 km au nord de Cholet. La commune est née du regroupement de deux autres : Saint Georges du puy de la Garde, et Les Gardes.

Ce village angevin de l’ouest de la France se situe dans cette petite région naturelle appelée les Mauges, de style bocager, au sud de Chemillé.

L’altitude de la commune varie de 77 à 211 mètres ce qui lui vaut d’être « le village » le plus haut du Maine-et_Loire ! Le point culminant du département se partageant entre la Tourlandry et St Georges des Gardes.

Plus d’un tiers des activités de la commune relève du secteur de l'agriculture, un grande partie du commerce, mais aussi 10 % du secteur de l'industrie, notamment dans les structures suivantes : Les Biscuits Saint-Georges et Les vergers de la Blottière.

Le patrimoine, c’est surtout l’abbaye cistercienne ND des Gardes. Un site remarquable, riche de magnifiques vitraux, de statues, de reliquaires. Depuis 1818, après un périple à travers l’Europe, un groupe de treize religieuses cisterciennes s’est arrêté à Notre Dame des Gardes pour échapper à la tourmente révolutionnaire en France. La communauté compte aujourd’hui une trentaine de sœurs. Elle vit dans la solitude et le travail. Les soeurs réalisent plus particulièrement des pâtes de fruit et des confitures qu’elles vendent dans leur magasin de produits monastiques.

SAINT-GEORGES DES GARDES 2 (Vendredi 19 juin)

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.