C'est le jour des 60 ans de la création du jeu !

C'est l'anniversaire du Jeu des 1000 euros
C'est l'anniversaire du Jeu des 1000 euros © Radio France / Nicolas Stoufflet

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

19 avril 1958, sur l’antenne de la Radiodiffusion Française, naissait un jeu, imaginé et présenté par Henri Kubnick, depuis le Blanc, dans l’Indre. 19 avril 2018, 60 ans après, sur l’antenne de France Inter, est diffusé le même jeu, en tous cas qui en gardé l’esprit. 

Certes, nous sommes passés en 60 ans de 100.000 anciens francs à 1000 euros. Certes, les questions suivent leur époque. Certes, on ne parle plus à la radio en 2018 comme on parlait en 1958. Mais ce jeu reste fidèle à son idée de départ, qui s’est affinée au fil des décennies. Culturel, populaire, itinérant, participatif. Toujours moderne, perpétuellement en mouvement, sans céder aux modes de l’instant, qui sont par définition éphémère. Un jeu profondément attaché aux territoires, un jeu qui a la bougeotte, qui est réalisé en public, dans des salles communales, à la demande des mairies. Et je remercie la mairie du Blanc pour cette belle fidélité à cette émission qu’elle a contribué à faire naître et qui n’a pas oublié les grandes étapes de son existence.

Et la toute première a eu lieu… au Blanc, dans l’Indre. C’était sous le chapiteau du Radio Circus, sur la place du Marché de cette ville berrichonne, place qui s’appelle aujourd’hui place de la Libération. A cette époque, l’émission s’appelait « 100.000 francs par jour », car ce n’est qu’en 1960 qu’elle est devenue « Le Jeu des 1000 nouveaux francs ». Le jeu était diffusé sur la RTF, ancêtre de France Inter, et en 1958, il était présenté par son créateur, Henri Kubnick. Ensuite, se sont succédé Maurice Gardett, Albert Raisner, Roger Lanzac, et bien sûr Lucien Jeunesse et Louis Bozon

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le jeu des 1000 € Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.