Sur une boucle de la Charente, et bien que ne donnant pas directement sur l’Océan, Rochefort doit son existence et sa notoriété à son activité maritime.

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

►►► La boîte du Jeu des 1000€

Au XVIIe siècle, Louis XIV rêvait de régner en maître sur terre comme sur les mers… Et il lui a fallu un lieu pour construire et armer ses vaisseaux de guerre.  Il a choisi Rochefort et la Charente, pour y installer le plus bel arsenal du royaume, dont la Corderie Royale en fera la renommée. Cette manufacture de cordage fait 374 mètres de long. Aujourd’hui, cet Arsenal des Mers est un site touristique de premier ordre. On peut notamment y visiter la Corderie Royale et la frégate l’Hermione, sauf quand celle-ci est par monts et par vaux, ou plutôt par mer. L'Hermione va s’absenter en mai et juin, pour les 75 ans du débarquement, elle fera différentes escales en Normandie et en Loire-Atlantique.

Le fleuve Charente, qui est depuis toujours, ou en tous cas depuis le 17° siècle, la raison d’être de Rochefort, la Charente est traversée de nos jours par un viaduc en béton et aussi… par un pont transbordeur, monument historique. Inauguré en 1900, il est l’œuvre de l’ingénieur Ferdinand Arnodin. Le but de ce pont métallique très haut était de permettre de traverser la Charente sans gêner la navigation des bateaux à voile. Une nacelle suspendue, évoluant au niveau de la route, permet aux usagers de passer d'une rive à l'autre. Elle est suspendue à ce tablier par des câbles croisés et se déplace le long des rails du tablier. Mais ce pont transbordeur est en travaux de rénovation depuis quelques années. Des travaux qui se termineront à la fin de 2019.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.