Blanquefort (Gers)
Blanquefort (Gers) © radio-france

La semaine dans le Gers commence pour nous à Blanquefort. A ne pas confondre avec Blanquefort en Gironde.

Ici, c’est un tout petit village et c’est sans doute l’une des plus petites communes où le jeu des 1000 euros fasse étape. Car il n’y a que soixante habitants !

Soixante habitants et une usine qui emploie 275 personnes… Il s’agit de Prolainat, une usine de fabrication de glaces, qui appartient à présent au groupe Andros.

C’est un agriculteur du pays qui a eu l’idée de créer cette activité en 1973 … Il s’agit de M. Bégon de Scorraille. Il possédait une exploitation qui était essentiellement tournée vers l’élevage. Face à la crise ayant suivi le premier choc pétrolier et à cause de la diminution des prix du lait, il a décidé de se lancer dans la fabrication de produits naturels laitiers. Il la céda ensuite à son neveu Etienne de Scorraille, avant d'être rachetée par le groupe Andros.

Prolainat, le nom de cette entreprise, est la contraction de « Produit laitier naturel ».

Née dans un modeste bâtiment jouxtant l’étable, l’entreprise dispose aujourd’hui d'un site de production de 14 000 mètres carrés de bâtiments couverts et ultra-modernes. Les Français consomment en moyenne par an six litres de glaces et crèmes glacées, les Suédois 16, les Américains 24... Le chiffre d’affaire se fait donc en partie à l’exportation. La maison fabrique toute une palette de desserts surgelés, sorbets et de crèmes glacées. Et c’est une aubaine d’avoir une telle activité dans un si petit village !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.