Eaubonne (Val d'Oise)
Eaubonne (Val d'Oise) ©

Riche de nombreux parcs et jardins (dont le potager public de la Chesnaie, avec des arbres centenaires, tout comme dans le parc du Val Joli), riche aussi de plusieurs petits châteaux et maisons bourgeoises anciennes, riche enfin d’une multitude de pièces d’eau, bassins, lavoirs et fontaines, et traversée par un ru (le ru de Corbon) la ville d’Eaubonne se trouve à 12 km au nord-ouest de Paris.

J’aimerais vous parler aujourd’hui de deux personnages liés à l’histoire d’Eaubonne.

D’abord, Jean-Jacques Rousseau, habitant Montmorency, qui eut une liaison platonique avec Madame d’Houdetot, résidente d’Eaubonne. Rousseau était amoureux de Mme d’Houdetot et il tenta de l’étreindre voire plus dans le jardin, près d’une cascade et d’un bosquet d’acacias. Le philosophe en parle dans ses Confessions . Nous sommes là au 18° siècle.

Quant au 20°, on peut citer le poète Paul Eluard et le peintre Max Ernst. Max Ernst rencontra en 1921 le couple Paul Éluard et sa femme Gala. En 1922, il adhéra au mouvement surréaliste. En 1923, il arriva en France et expose au Salon des Indépendants à Paris. Max reçut asile chez son ami Paul, qui logeait à Eaubonne dans une belle villa de style Mansart. Durant l'été, il entreprit de décorer les trois étages de la villa, réalisant l'un des rares exemples de décoration murale surréaliste. Les peintures du cycle d'Eaubonne, transférées sur toile, sont conservées dans des collections du monde entier. C’est en souvenir du passage de Paul Éluard à Eaubonne que le Centre culturel de la ville a été appelé L’Orange bleue . Car d’après Eluard, la Terre est bleue comme une orange.

Carte Jeu des 1000 euros - Val d'Oise
Carte Jeu des 1000 euros - Val d'Oise © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le jeu des 1000 € Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.