A moins de 20 km au nord-ouest de Quimper, Locronan, 800 habitants, bénéficie d’un double label : plus beaux villages de France et petites cités de caractère.

Le haut de la rue Saint-Maurice à Locronan
Le haut de la rue Saint-Maurice à Locronan © Marie de Locronan

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

Situé sur une petite hauteur (on parle de « montagne de Locronan », dont le point le plus haut est à 289 mètres), le village est remarquablement homogène : église, rues, place, fontaine, chapelle, calvaire, maison de granit.

La place est bordée de quatorze maisons en granit, témoignant de la richesse des marchands de toile et autres notables qui les firent construire aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Car Locronan fut une cité de tisserands, spécialement de fabrication de toiles, notamment de toiles à voile, grâce à la culture du chanvre. Locronan s’est appelée « Saint-Ronan des Bois », et le patron des tisserands était Saint Ronan, représenté sur le blason de la corporation. C’est dire l’importance de l’activité, ici. Avant de se spécialiser dans la fabrication de voiles, Locronan était donc un centre toilier "généraliste" où l'on travaillait le lin et le chanvre.

De nos jours, Hervé Le Bihan a repris le métier à tisser. Il ouvre son atelier bien volontiers.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.