Ecole Paul Eluard à Argenteuil
Ecole Paul Eluard à Argenteuil © radio-france / Kheira Retiel

Spécial « jeunes jeunes », pour cette semaine de Noël, dans le Jeu des 1000 euros, à l’école élémentaire Paul Eluard d’Argenteuil.

Argenteuil, plus de 100.000 habitants, très près de Paris, au nord-ouest, sur les bords de Seine, des berges de Seine qui ont été longtemps lieu de villégiature, que l’activité industrielle puis l’automobile ont bouleversées (dès le 19°, la métallurgie, les constructions navales s’y sont installées). Des berges que l’on est en train de se réapproprier, pour que chaque Argenteuillais puisse en profiter. Par exemple, durant les festivités du 1° mai, des activités nautiques y sont organisées.

Des bords de Seine peints par les impressionnistes, notamment Claude Monet qui a habité Argenteuil de 1871 à 1874. On peut d’ailleurs voir l’une des maisons où il a résidé, en centre-ville : une jolie maison aux volets verts.

A voir aussi à Argenteuil en matière architecturale, les cités-jardins (dont on parlera demain), mais aussi les villas construites pour ce que l’on a appelée « la Colonie parisienne », c’est-à-dire les Parisiens venus profiter de cette ville proche de la capitale après l’arrivée du train au milieu du 19°.

Emblème d’Argenteuil, visible d’assez loin, sur une colline : le Moulin d’Orgemont. En 1999, un incendie en a ravagé la tour. Le moulin a été restauré en 2001, tel qu'il était au 19° siècle. Actuellement, au pied de la tour, une immense péniche-salle de restaurant accueille les repas de famille, réceptions et séminaires.

Et puis, une étonnante sculpture, baptisée « L’Homme du 20° siècle », réalisée en 1969 par un sculpteur et un céramiste : un impressionnant monument, situé avenue Gabriel-Péri, et qui représente d’un côté la guerre et le chaos, et de l’autre la paix et le progrès. Sur un angle, l’Homme contemporain, condamné à être l’artisan de son bonheur ou de son malheur.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.