Camargue - Bouches du Rhône
Camargue - Bouches du Rhône © Wolfgang Staudt

Au Sud-Ouest du département des Bouches-du-Rhône, sur le littoral et dans le Parc Naturel Régional de Camargue, célèbre pour ses flamants roses et ses chevaux sauvages blancs, le village des Saintes-Maries-de-la-Mer voit converger chaque année des milliers de pèlerins. Car le village est né sur une légende ou une page d’histoire, selon les croyances :Chassés de Palestine au I° siècle, des compagnons de Lazare auraient navigué sur une barque sans voile ni rame et auraient débarqué sur le rivage à proximité du village actuel. Certains, ou plutôt certaines seraient restées sur place : Marie-Jacobé et Marie-Salomé. Et Sara qui serait devenue la servante des deux autres.La colonie de pêcheurs et de pâtres présente sur place devient alors une des premières communautés chrétienne. Après leurs morts, les corps des Saintes auraient été ensevelis près d’une source, entraînant dès le VIe siècle leur culte et l’édification d’une chapelle.A la fin du XIIe siècle, commença la construction de la nouvelle église d’architecture romane provençale. La chapelle primitive est enclavée dans la nouvelle construction.Depuis le VIe siècle, le sanctuaire de la source d’eau douce voit défiler des pèlerins.Aujourd’hui, trois fois par an, on honore les Saintes Maries Jacobé, Marie Salomé et Sara, patronne des gitans.Le 24 mai, le pèlerinage des Gitans suivi, le 25 mai du pèlerinage des Saintes, rassemblent sur ce lieu mythique huit à dix mille personnes.

En octobre (le troisième dimanche du mois) le pèlerinage honore les Saintes Maries et plus précisément, Marie Salomé.Depuis 2008, la veillée de prière du samedi soir est précédée d’un Son & Lumière qui évoque la légende des Saintes Maries, en bordure de plage.

Le troisième pèlerinage a lieu au mois de décembre, pour célébrer la découverte des reliques des deux saintes.

Bouches-du-Rhône - carte Jeu des 1000 euros
Bouches-du-Rhône - carte Jeu des 1000 euros © Radio France
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.