Dans l’est immédiat de Paris, Les Lilas (23.000 habitants) se place dans le prolongement de Belleville et de Ménilmontant

Les Lilas, vue du ciel
Les Lilas, vue du ciel © Les Lilas

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Autrefois, le territoire de la ville était couvert de champs, de vergers, de vignes et de bois, principalement de bouleaux et… de lilas. Une commune autonome, prenant le nom des Lilas, a été créée en 1867. La population, à partir de là, n’a cessé de croître.

Le patrimoine bâti de cette époque est encore visible : l’Hôtel de Ville, le théâtre et cinéma du Garde-Chasse, le fort de Romainville, le château d’Anglemont (espace culturel) et la cité-jardin. La ville a la chance d’être strié par 9 passages, des ruelles étroites entre les maisons et qui en peuvent être empruntées qu’à pied.

En 1937 fut inaugurée la station de métro des Lilas, qui plus tard, en 1958, a inspiré une chanson célèbre à Serge Gainsbourg (Le Poinçonneur des Lilas, « j’fais des p’tits trous, des petits trous, encore des p’tits trous... »). Aujourd’hui, plusieurs stations desservent la ville, et il existe des projets de prolongements et de création d’une station « Serge Gainsbourg ». C’est le Grand Paris qui se construit.

La tour TDF s’installe en 1984. Elle permet la transmission de programmes de radio et de télévision. Cette « Tour des Lilas » est parfois appelée « Tour Champignon »

De nos jours, développement économique et des espaces verts se conjuguent au même temps. 

Parmi les réalisations les plus marquantes : l’ouverture du parc Lucie-Aubrac, et bientôt l’inauguration du Parc Simone Veil. Et, à plus longue échéance, l’aménagement du Fort des Lilas, qui préservera la Mémoire (avec la réalisation d’un Mémorial national dédié aux femmes dans la Résistance et la Déportation) et permettra la protection environnementale du site.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.