La Tremblade
La Tremblade © / creative commons

En Charente-Maritime, face à Oléron (non loin du pont), La Tremblade est un important centre de production et d’expédition d’huîtres du bassin Marennes-Oléron, le long du Seudre, le fleuve côtier, l’un des plus petits fleuves de France. C’est aussi un lieu de villégiature, avec la station de Ronce-les-Bains. De nombreuses maisons de vacances, disséminées au milieu d'une pinède, remontent pour certaines à la fin du XIX° siècle, toute une époque. En 1860, la mode naissante des bains de mer donna l’idée de créer une station balnéaire. Ces maisons sont, soit de grandes demeures, soit des chalets plus modestes, dont certaines s’inspirent des courants artistiques en vogue à une époque ou à une autre, comme l’Art Nouveau, avant la Première Guerre mondiale. Parfois, les façades sont ornées de divers matériaux, comme de la mosaïque ou du bois sculpté. Certaines villas portent des prénoms (Laetitia, Gabrielle), des noms de rêve, d’évasion… (L’Oasis, l’Hermitage…). Voilà qui est vraiment évocateur des vacances au bord de l’océan.

Et cette pinède dans laquelle sont implantées ces villas est un prolongement du vaste massif forestier de la Coubre , qui est un peu le « pendant » charentais de la forêt des Landes qui s'étend de l'autre côté de la Gironde. Les plages sont nombreuses, certaines familiales, d’autres plus sportives voire naturistes.

Ronce-les-Bains se situe au bord de l’Atlantique et de l’estuaire de la Seudre. La Seudre qui est franchie par un pont depuis 1972, alors qu’avant on la traversait à bord d’une yole, puis d’un bac.

Carte du jeu des 1000 euros (Charente-Maritime)
Carte du jeu des 1000 euros (Charente-Maritime) © radio-france

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/09/a111ef95-f83c-11e1-a7b7-782bcb76618d/640_envoyezvosquestions.jpg" alt="participez au jeu des 1000 euros" width="425" height="425" />
participez au jeu des 1000 euros © Radio France

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.