Dans le département du Lot-et-Garonne, la petite ville de Damazan, est une ancienne bastide,

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

avec ses ruelles pavées, ses belles maisons, et sa place centrale entourée de galeries à arcades. À vocation commerciale et artisanale, la cité s’organisait autour d’une place entourée de couverts (ici appelés « cornières »)

La bastide est établie sur la première terrasse de Garonne, dont la pente est aménagée jardin public. Elle surplombe ainsi la vallée agricole, où les inondations ont apporté des alluvions qui ont permis le développement d’une polyculture de plein champ (tabac, céréales, tomates, vergers), aujourd’hui supplantée par le développement de la culture des fraises. Des viticulteurs produisent du vin de Buzet.

Très importante, la culture du tabac a commencé au XVIIe s et s’est intensifiée au XVIIIe. Des séchoirs sont installés dans les fermes. En 1864, le magasin des tabacs occupe toute la longueur de la rue. Les feuilles séchées y sont apportées et plusieurs dizaines d’ouvrières s’emploient à les trier. L’activité a cessé au début des années 1970, et le magasin est détruit par un incendie en 1989. Fin d’une époque. Un seul producteur de tabac exerce encore à Damazan.

Damazan est traversé par le Canal latéral à la Garonne, creusé au 19°. Un côté des chemins de halages a été goudronné et permet aux promeneurs et cyclistes de flâner dans la fraîcheur et la sérénité offertes par le canal. Il existe aussi une halte nautique. Et sur le lac du Moulineau, un complexe touristique avec gîtes et camping. La baignade y est surveillée en juillet et août. Et même un téléski, en été.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.