La Tour de Môle (Sauve)
La Tour de Môle (Sauve) © radio-france

Sauve est un village médiéval, au bord du Vidourle, au centre d’un triangle Le Vigan/Alès/ Nîmes, dans le département du Gard.

Le pont vieux, le pont neuf, les maisons hautes du Moyen-Age et les hôtels particuliers du 16° ayant appartenu à des riches marchands qui travaillaient dans le textile, la Tour de Mole (tour de guet du 12° siècle), l’emplacement au bord de l’eau, les rues étroites, les places et les fontaines, une résurgence, que l’on appelle « Fontaine de Sauve » et, plus haut, l’ensemble de rocs calcaires formant « la Mer de Roches » (un paysage surprenant, façonné par l’érosion), et la vue sur les Cévennes, la tradition de la fabrication de fourches en bois de micocoulier : voilà, c’est ça, et tout cela à la fois, Sauve.

On peut y voir aussi un riche patrimoine religieux :

Une ancienne synagogue. Chassée par la reine d'Aragon, une importante colonie israélite s'était installée à Sauve. Cette communauté fut poursuivie et chassée sous Philippe Le Bel, en 1306. Elle trouva refuge en Avignon, où les papes les accueillirent.

  • L’ancien Couvent des Capucins

  • L’église Saint-Pierre : construite début XVIIIème siècle sur les soubassements de l'église abbatiale des Bénédictins

  • Le Temple (1825). Car Sauve, haut lieu de la religion réformée a vu les soulèvements se succéder, qui entraînèrent pillages et destructions.

Je vous l’ai dit hier, Sauve est un village qui attire énormément de monde au printemps et en été. Dans les ruelles, des artisans d’art. Et chaque 1° mai, c’est une journée portes-ouvertes dans les ateliers des artistes et des artisans d’art, pour lancer la saison. Les animations ponctuent l’été, et notamment, les mardis, sont organisées des visites théâtralisées en costume médiéval.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.