Châteaubriant (Loire-Atlantique) - Chaufferie-bois
Châteaubriant (Loire-Atlantique) - Chaufferie-bois © Radio France

Le nom de Châteaubriant est aussi connu pour la tragédie que vécut la ville pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le 22 octobre 1941, vingt-sept otages furent fusillés, en représailles suite à l’assassinat du lieutenant-colonel allemand Karl Hotz, par un jeune résistant, à Nantes. Ces otages furent tués dans la carrière de la Sablière, dans laquelle un monument a été érigé à leur mémoire. Près de la carrière, s'est ouvert un musée de la Résistance.

Châteaubriant est une ville de 12 700 habitants, bien placée entre Nantes et Rennes. Cette situation dope son activité économique, basée sur la métallurgie, la plasturgie, l’agro-alimentaire, les métiers liés au développement durable, le commerce et le secteur tertiaire. Châteaubriant constitue un pôle industriel de 9000 salariés dont plus de 1000 pour le commerce de détail.

Côté développement durable, Châteaubriant dispose d’une chaufferie-bois et d’un réseau de chaleur urbain long de plus de 7,4 kilomètres. La chaufferie alimente de nombreux lo­gements et bâtiments publics en chaleur et eau chaude sanitaire.

Un rendez-vous annuel à noter : du 12 au 15 septembre, la foire de Béré, grande foire commerciale et joyeuse, aux origines médiévales.

Châteaubriant, qui ne manque pas d’équipements : Théâtre de verre, Conservatoire, Médiathèque, pour la culture. Écoles, collèges, lycées, équipements jeunesse (la ville a reçu le label « Ville amie des enfants » de la part de l’UNICEF). Structures sportives, pour ceux qui aiment bouger. Par ailleurs, va s’ouvrir fin 2015, un espace aquatique.

Carte du jeu des 1000 euros - Loire Atlantique 2
Carte du jeu des 1000 euros - Loire Atlantique 2 © Radio France

<img src="https://www.franceinter.fr/s3/cruiser-production/2012/09/a111ef95-f83c-11e1-a7b7-782bcb76618d/640_envoyezvosquestions.jpg" alt="participez au jeu des 1000 euros" width="425" height="425" />
participez au jeu des 1000 euros © Radio France

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.