A l’ouest de Moulins, dans l’Allier, la station thermale de Bourbon-l’Archambault soigne principalement les affections rhumatismales.

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

Ses curistes ont la chance de venir séjourner dans cette belle petite ville du bocage bourbonnais, au cœur de cette ancienne province. Des haies, des prés occupés par les vaches charolaises, des forêts de feuillus (dont la forêt de Tronçais et se fameux chênes), des villages et des églises romanes. C’est le paysage bourbonnais.

Bourbon-l’Archambault est l’ancienne capitale de la seigneurie de Bourbon (avant Moulins). La ville doit son nom à ces seigneurs, dont neuf ont porté le nom d'Archambault. De cette époque médiévale subsistent les vestiges du château-fort, une impressionnante forteresse dominée par trois tours, plus celle qui protégeait l’accès au château, la tour Qui qu'en Grogne, une tour circulaire. La salle du premier étage, qui a été utilisée comme prison, a conservé les anneaux scellés dans le mur. La forteresse est ouverte à la visite de février à novembre. On visite le château, la tour Qui qu’en Grogne et la maison des chanoines.

Les eaux thermales, aux origines antiques, furent dédiés par les Romains au dieu guérisseur Borvo, ce qui donna plus tard le nom de la ville, tout comme le nom d’une autre station, Bourbon-Lancy, en Saône-et-Loire. La station de Bourbon-l’Archambault fut fréquentée par Talleyrand, Boileau, Scarron, Madame de Sévigné, Madame de Montespan…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.