En Alsace, Wittenheim fut une ville d'exploitation minière

Eglise de Sainte-Barbe
Eglise de Sainte-Barbe © Wittenheim

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

La ville alsacienne de Wittenheim fut une ville de mines de potasse très prospère. La mémoire des mineurs est saluée à travers un monument proche d’un ancien chevalement, celui du puits Théodore, de 65 mètres de haut, et tout en métal. Le chevalement est inscrit aux Monuments Historiques.

Wittenheim fut une terre d’accueil pour les immigrés italiens ou encore polonais, et elle a été au centre du développement industriel du bassin de vie : le textile (avec l’usine Kullmann ; la Halle au Coton abrite de nos jours le marché du vendredi matin) et donc l’exploitation des sels de potasse, jusqu’en 2004. Wittenheim est proche de Mulhouse, non loin de Bâle. Bref, une région très dynamique sur le plan économique. Wittenheim possède la plus grande et la plus ancienne zone commerciale du Haut-Rhin. La première enseigne de la grande distribution s’y est installée début des années 70.

Mais la force de Wittenheim, essentiel dans un environnement industriel, commercial et d’échanges, c’est le soin porté à la terre. Une démarche sans pesticide dans les espaces publics. Et une protection des espaces naturels et des parcs. Car une partie de  la commune est occupée par la forêt du Nonnenbruch, un grand massif forestier. Le parc public du Rabbargala, sur 7 hectares, est équipé de jeux pour les enfants et protège la biodiversité.

D’autre part, un champ se situe au milieu des zones urbanisées : le Mittelfeld. Littéralement « champ du milieu ». Un type d’agriculture urbaine.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.