Nous sommes à moins de 50 km au sud de Limoges à Coussac-Bonneval, célèbre pour son château, le château de Bonneval, une imposante forteresse meublée, et ouverte à la visite.

Coussac-Bonneval
Coussac-Bonneval © Coussac-Bonneval

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Il existe un autre édifice intéressant, en plus du château, et de l’église Saint Saturnin. C’est la lanterne des morts, une tour de six mètres de haut, inscrite aux monuments historiques. Elle est situéeà proximité de l’église. C’est une construction médiévale, dont l’utilité est discutée. Certains lui attribuent un rôle de phare pour guider le voyageur. D'autres pensent que c’était tout simplement un éclairage du village. Plus vraisemblablement, elle avait pour fonction de prolonger la veillée funèbre et protéger l’âme des morts des mauvais esprits par sa lumière toujours ravivée à son sommet. 

Coussac-Bonneval fait partie du Pays de Saint-Yrieix (Saint-Yrieix-la-Perche). 

Parmi les Coussacois qui ont marqué l’histoire, outre la longue lignée des Bonneval, propriétaires successifs du château, il faut citer Jean-Louis Paguenaud est né le 30 juin 1876 à Coussac-Bonneval et décédé en 1952 à Limoges.

Il fut Peintre Titulaire du Département de la Marine et voyagea dans le monde entier.

Jean-Louis Paguenaud s’est notamment distingué par ses représentations exotiques, mêlant sa passion pour la mer et son attirance pour les arts décoratifs. Paul Valéry l’appelait « L’Amiral des Peintres et le Peintre des Amiraux ».

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le jeu des 1000 € Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.