Petite Cité de Caractère, Piriac possède 9 km de côte et une île, l'île Dumet.

Le Bourg, l'église et l'hôtel du port à Piriac-sur-Mer
Le Bourg, l'église et l'hôtel du port à Piriac-sur-Mer © Piriac-sur-Mer

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

► La nouvelle boîte du Jeu des 1000€

Piriac-sur-Mer, petite station balnéaire de Loire-Atlantique, mais aussi port de plaisance et Petite Cité de Caractère de la Bretagne historique se trouve entre le Golfe du Morbihan et le Croisic. Ses ruelles, ses maisons en granit et ses chapelles,  ne laissent planer aucun doute : nous sommes bien historiquement et géologiquement en Bretagne.  

La viticulture fut très importante, jusqu’à la fin du 19ème, la pêche aussi, et les conserveries, le tourisme ayant de nos jours pris le dessus. Neuf kilomètres de côte, et une île, à 7 km au large : l’île Dumet, occupée en partie par d’anciens forts militaires (qui ne sont pas accessibles pour des raisons de sécurité). C’est l’unique île maritime du département de Loire-Atlantique. Elle fait 8 hectares et a été acquise par le Conservatoire du Littoral. Elle est très prisée par les plaisanciers qui aiment venir y mouiller l’ancre, puis profiter des plages. Avec un inconvénient : c’est le piétinement des sols. Il faut respecter les chemins aménagés.  

Jusqu’aux années 1970, l’île Dumet, très peu fréquentée par homo sapiens, était le paradis des oiseaux, notamment des sternes. Mais leurs frères goélands se sont multipliés et ont pris le dessus. Les bipèdes humains sont arrivés… Bref, on est en pleine reconquête naturelle du site, en favorisant le retour de la diversité des espèces d’oiseaux marins et de la végétation d’origine. Ce travail passe par l’appel à la responsabilité des visiteurs et au respect des consignes : rester sur les chemins, ne pas faire de feu, ne pas laisser de détritus, et ne rien cueillir sur place.  Chacun comprendra que le site est fragile et que c’est notre intérêt à tous de le préserver et de ne pas oublier que c’est la nature qui est la maîtresse des lieux.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le jeu des 1000 € Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.