Pour conclure ce mois de mars, nous sommes toujours dans ce village du Nord, Villers-en-Cauchies, proche de Cambrai, disons entre Cambrai et Valenciennes.

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

La commune de Villers-en-Cauchies possède une architecture traditionnelle du Cambrésis bien préservée dans son ensemble, qui lui confère un cachet pittoresque, y compris dans les constructions ordinaires.

Cette architecture, souvent de briques, est à découvrir aussi dans quelques bâtiments anciens : je vous ai parlé avant-hier de la ferme Bourlet, l’une des plus anciennes constructions du village, avec une tour d’angle et une date : 1692.

Quant aux bâtiments qui abritent de nos jours la mairie et ses annexes, étaient autrefois dédiés à une grande exploitation agricole. Puis ils ont été transformés en tissage durant l’entre-deux guerres avant d’être rachetés par la commune en 1957 pour y installer les services de la mairie, la bibliothèque, les salles des fêtes et de réceptions. L’ensemble forme un joli témoignage de l’architecture régionale.

Enfin, la brasserie Cardon, située au cœur du village, était la plus grande et la plus ancienne des trois brasseries qui ont fonctionné à Villers aux XIXe et XXe siècles. Elle témoigne de la tradition brassicole dans le département du Nord. Plus de brasseur ici, plus de sidérurgie non plus (il y a une importante activité à Denain, près de Valenciennes, jusqu’en 1979 ). Mais à Valenciennes et à Douai, le secteur de l'automobile est un employeur important.

Outre l’agriculture et les activités dérivées, il existe de nos jours à Villers-en-Cauchies, notamment, une entreprise de micro-mécanique, une entreprise de construction, une autre de distribution de boissons, et une menuiserie.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.