L'Ukraine retrousse ses manches

Fini le temps des barricades, même les trompettes de la victoire ont fini par s'éteindre. Désormais, place à la gestion de l'après-crise. Et depuis la fuite hier de Viktor Ianoukovitch, les élus n'ont pas chômé. Les Parlementaires ont voté à la chaîne: destitution du président, élection d'un président par interim - en l'occurence un proche de loulia Timoschenko, Oleksander Touchinov -, organisation de nouvelles élections, prévue le 25 mai prochain. Reste, d'ici mardi à s'entendre sur la composition d'un gouvernement d'Union nationale.

Reste à réhabiliter la place Maidan, noircie par la fumée, encombrée par les débris de barricades. Reste encore, pour la population, le deuil, les obsèques et la douleur des proches des quelques 80 victimes de cette contestation.

►►► ALLER PLUS LOIN | Ukraine: le jour où tout a basculé

Scènes de guérilla urbaine à Nantes

Tags, façades saccagées, véhicules incendiés, vitres brisées, pavés arrachés: c'est un bien triste spectacle que les Nantais ont découvert ce matin après les affrontements qui ont éclaté en marge de la manifestation contre la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. une soixantaine d'agents municipaux ont été mobilisés toute la matinée pour tenter d'effacer les stigmates de ces heurts entre un millier de contestataires violents et les forces de l'ordre.

►►► ALLER PLUS LOIN | Nantes après la manifestation

Allez hop ! Tous à la ferme

Le salon de l'agriculture a ouvert ses portes hier, inauguré par François Hollande. Aujourd'hui, point de discours politiques, plutôt des familles venues découvrir telle vache tarentaise, tel mouton bleu du Maine ou tel porc de race basque.

15 médailles, ni plus ... ni moins

Ouf ! Ils ont presque eux aussi chaud que pendant leur descente accrochée de skicross.

Et, avec eux, l'ensemble de la délégation française aux jeux olympiques de Sotchi. Mais les trois français, qui nous avaient enchanté en signant un triplé, garderont bel et bien leurs médailles. Ainsi en a décidé le tribunal arbitral du sport. Il a rejeté les appels du Canada et de la Slovénie qui demandaient la disqualification des Français pour une histoire de ... pantalon trop serré. Les Français qui repartent donc de ces jeux avec 15 médailles ((...)) pile poil l'objectif affiché. Et même si Sotchi a apporté son lot de déception : en slalom ou combine nordique messieur notamment, il y a aura toujours le biathlète Martin Fourcade pour nous rappeler que la France aussi a droit à ses podiums. Elle finit d'ailleurs 10e au classement général avec 4 titres olympiques.

►►► ALLER PLUS LOIN | Derniers titres, une cérémonie et puis s'en vont

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.