Les Tunisiens en grève et dans la rue

le meurtre d'un opposant tunisien provoque colère et incidents
le meurtre d'un opposant tunisien provoque colère et incidents © reuters

Il a été criblé de 14 balles devant sa famille et aujourd'hui, la mort de l'opposant tunisien Mohamed Brahmi soulève les foules. Le principal syndicat UGTT a appelé à la grève après cet assassinat, le deuxième d'un opposant. Le 6 février dernier, Chokri Belaïd était lui aussi abattuà bout portant, par des tireurs à moto. Alors en réaction d'importantes manifestations sont organisées aujourd'hui.

L'émotion, toujours en Espagne

L'Espagne entame trois jours de deuil national, une semaine en Galice, où s'est déroulé le terrible accident de train mercredi. Le bilan définitif de ce déraillement est de 78 morts et 94 blessés. Une trentaine de personnes sont toujours dans un état grave et la population tente de se remettre de l'onde de choc provoquée par la tragédie. Alors qu'on devait fêter la Saint-Jacques, des messes s'improvisent en hommage aux victimes. Et les éléments se précisent sur les causes de ce terrible accident. Vitesse trop importante -190 kilomètres/heures au lieu des 80 autorisés- freinage trop tardif voire insuffisance technique. Le conducteur du train, également blessé et placé en garde-à-vue, doit être entendu aujourd'hui.

Peu d'enthousiasme au Mali en vue de la présidentielle

La campagne s'achève aujourd'hui pour cette première élection après l'opération française contre les islamistes dans le Nord du pays. La région de Kidal reste encore marquée par de fortes tensions qui entourent ce scrutin. Peu de bureaux de vote pourront ouvrir et de nombreux Maliens n'ont toujours pas de carte électorale, d'autant plus parmi les réfugiés, ceux qui ont fui le régime du Mujao. Ils sont très nombreux au Niger, 50 000 selon le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU. Cette élection compte 27 candidats pour le premier tour, dont deux favoris. Le libéral "IBK" pour Ibrahim Boubacar Keita, ancien Premier ministre et Soumaila Cissé, économiste libéral, éclaboussé par des accusations de corruption par la junte militaire qui a pris le pouvoir en mars 2012.

François Lamy à Trappes

Ce matin le ministre de la ville, François Lamy s'est rendu à la mairie de Trappes. Voitures brûlées, abribus détruits, mouvements de colère après l'arrestation d'un homme soupçonné d'avoir agressé un policier en train de verbaliser sa femme intégralement voilée. La ville a connu plusieurs nuits d'échauffourées. Accompagné de l'ancien député et ministre de l'Economie sociale, Benoît Hamon, François Lamy a rencontré une vingtaine de représentants des quartiers.

Les dernières journées d'Hitler racontées par lui-même

Une correspondance du Führer avec le maréchal Goering datée du 23 au 25 avril 1945. Rédigée depuis le bunker où Hilter se suicidera avec ses derniers soutiens et où l'on découvre toute sa paranoïa. Ces écrits ont été retrouvés par un militaire Français, le commandant Rose. Et viennent d'être exhumés du passé par Bruno Ledoux, collectionneur et passionné d'histoire.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.