L'ancien président de la République française, Jacques Chirac, est décédé aujourd'hui à l'âge de 86 ans. Retour sur les grands moments qui ont marqué sa vie politique autant que l'histoire politique française : ses deux mandats présidentiels (1995 à 2007), son parcours, ses idées, son entourage, ses mots...

Edition spéciale : la disparition de Jacques Chirac, décédé aujourd'hui à l'âge de 86 ans
Edition spéciale : la disparition de Jacques Chirac, décédé aujourd'hui à l'âge de 86 ans © Getty / Pool BASSIGNAC/DUFOUR/LUYSSEN / Contributeur

Une carrière politique fulgurante

Depuis la création du parti politique RPR (rassemblement pour la politique) en 1976, en passant par son élection à la Mairie de Paris en 1977, sa première candidature à la présidence de la République en 1981, la seconde en 1988 où il se retrouve face à François Mitterrand qui en fera son premier ministre, avant de gagner l’Elysée pour ses deux mandats de 1995 à 2007. Il entre dans l'histoire et s'impose comme l’une des plus grandes figures politiques de la Ve République. 

Un charisme et une verve politique 

Jacques Chirac a aussi particulièrement marqué les esprits par ses nombreuses interventions et ses phrases célèbres qui resteront à tout jamais immortelles. Rappelons-nous en 1971 : Le "jeune loup" face au vieux briscard ; en 1976 : "Un homme politique, ça ne démissionne pas" ; en 1988 face à François Mitterrand :  "Je ne suis pas le Premier ministre" ; en 1991 : Le dérapage sur le "bruit et l'odeur" ; ou encore lors de sa visite en Israël en 1996 : "This is provocation" et tant d'autres moments...

Ce sont également des images fortes qui nous restent depuis ses jeunes années : lorsqu'il est au service militaire, en 1956 ; lorsqu'il est aux côtés de Valéry Giscard d'Estaing en 1974 à l'Elysée ou encore en 1980 dans le métro de Paris, quand il se rend à Nouméa en 1986, au Salon de l'Agriculture en 2006, après la victoire de l'Equipe de France en 1998 pour ne citer qu'elles...

Un promoteur de la culture - Le musée du Quai Branly

Tout comme François Mitterrand ou encore Georges Pompidou, Jacques Chirac se voulait être un promoteur culturel laissant ainsi derrière lui le musée du Quai Branly, et contribuer ainsi à mieux faire connaître les autres civilisations et donner une meilleure représentation de la France à l'échelle internationale. Le projet est initié dès lors qu'il prend ses fonctions en 1995. 

Mais aussi

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.