Le président algérien a annoncé dimanche être candidat à sa propre succession en avril prochain. Âgé de 81 ans, Abdelaziz Bouteflika qui n’apparaît quasiment plus en public a adressé un "message à la Nation" pour tenter de désamorcer les critiques sur son état de santé.

Un cinquième mandat en ligne de mire pour le président algérien Abdelaziz Bouteflika au pouvoir depuis deux décennies. Très affaibli, cloué dans un fauteuil roulant par un accident vasculaire cérébral depuis 2013, il n'apparaît plus que rarement en public. La dernière fois c'était le 1er novembre 2018. Il vient pourtant d'annoncer qu'il se présentait à sa propre succession pour l'élection présidentielle du 18 avril. "Bien sûr, je n'ai plus les mêmes forces physiques qu'avant, chose que je n'ai jamais occultée à notre peuple, reconnaît le chef de l'Etat dans un "message à la Nation" publié par l'agence de presse officielle APS. Mais la volonté inébranlable de servir la Patrie ne m'a jamais quitté et elle me permet de transcender les contraintes liées aux ennuis de santé auxquels chacun peut être un jour confronté". Il désamorce aussi les critiques de ceux qui l'accusent de vouloir accaparer le pouvoir en promettant la convocation d'une Conférence nationale regroupant "toutes les forces politiques, économiques et sociales de la Nation". Sa candidature étaient réclamée par l'Alliance présidentielle - coalition des quatre partis qui le soutiennent - la semaine dernière.

Louis Boyard répond à Christophe Castaner. Le président du syndicat étudiant UNL maintient avoir été blessé au pied par un tir de lanceur de balles de défense la semaine dernière à Paris et assure qu'il s'apprête à porter plainte. Invité de Questions politiques sur France Inter, dimanche, le ministre de l'Intérieur avait, un peu plus tôt et de nouveau, mis en doute la version du jeune homme.  

Les Bleus humiliés. Le XV de France s'incline 44-8 dans la deuxième journée du Tournoi des Six Nations face aux Anglais. 

Le vent retombe ce soir sur le nord-est du pays. Seul la Savoie et la Haute-Savoie restent sous vigilance orange vents violents.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.