Les partisans du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France restent majoritaires à l'issue des élections provinciales de dimanche sur l'archipel, mais les indépendantistes gagnent du terrain.

Six mois après le rejet de l'indépendance par référendum en Nouvelle-Calédonie, la droite non indépendantiste a remporté dimanche les élections provinciales. Elle obtiendrait 28 élus sur 54 au Congrès, contre 26 aux indépendantistes, selon les estimations du Haut-Commissariat de la République. Ce scrutin crucial ouvre l'ultime mandat de l'accord de Nouméa de 1998. Les nouveaux élus devront échafauder avec Paris un nouveau statut pour l'archipel.

Les autres titres du journal

A l'instar de plusieurs médias, Europe Ecologie-Les Verts annonce son intention de porter plainte après les soupçons de fichages chez Monsanto. 

Le Liban en deuil après la mort, dans la nuit de samedi à dimanche, de l'ancien patriarche de l'église catholique maronite. Nasrallah Boutros Sfeir a joué un rôle incontournable dans la vie politique libanaise. Il fut notamment un ardent partisan du retrait de la Syrie. 

Guingamp est officiellement relégué en Ligue 2 de football alors que Lille maintient son cap vers l'Europe et mène (1-0) contre Bordeaux à la mi-temps. C'est la 36e journée de Ligue 1.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.