A la Une un accord sur le Brexit aurait été conclu entre les négociateurs européens et britanniques. Des femmes sans-abri bientôt hébergées dans l'Hôtel de Ville de Paris. Un compteur Linky mis en cause dans un incendie dans le Loiret. Et 6 départements du Sud concernés par une vigilance aux pluies et inondations.

Selon le site d'information Politico qui cite 3 diplomates européens, les négociateurs européens et britanniques auraient conclu un accord sur le Brexit. Plusieurs responsables ont démenti l'information, d'autres se sont refusés à tout commentaire. Mais selon la correspondante de France Inter à Londres les négociateurs seraient tout près d'un accord.

La CSU, alliée conservateur clé d'Angela Merkel, a essuyé un camouflet historique lors de régionales en Bavière, fragilisant un peu plus le gouvernement de la chancelière allemande.  L'Union chrétienne-sociale, "parti frère" de la CDU arrive certes en tête, mais elle perd la majorité absolue et va être obligée de chercher une alliance inconfortable avec une ou plusieurs autres formations.  Autre mauvaise nouvelle pour la chancelière, les sociaux-démocrates du SPD, subissent une gifle.  Les gagnants du scrutin sont les Verts et l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), le parti d'extrême droite anti-Merkel et anti-migrant.

En février dernier, près de 3. 000 personnes sans domicile avaient été dénombrés dans les rues de Paris. Pour cet hiver, la maire de la capitale Anne Hidalgo appelle l'État à trouver des solutions pour la moitié d'entre elles et s'engage dans le Journal du Dimanche à en héberger la moitié, notamment en ouvrant des mairies dont l'Hôtel de Ville, où il y aura une halte de nuit pour des femmes dès fin novembre et un accueil de jour.

Jean-Luc Mélenchon savoure. 2 anciens représentants de l'aile gauche du PS, Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann ont quitté le parti pour se rapprocher de La France Insoumise. Pour Jean-Luc Mélenchon, ils y ont "naturellement leur place" y compris sur la liste de son parti pour les élections européennes de mai prochain.

Pas de blessé, mais une maison partiellement détruite hier par les flammes dans le Loiret. L'incendie pourrait avoir pour origine un compteur Linky. Mais selon Enedis, la société chargée de déployer Linky, ce type de compteur ne peut pas exploser et prendre feu. Une expertise indépendante sera menée.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.