Malgré 50 ans de lutte, la communauté LGBTI a encore des combats à mener. Plus de 6 000 personnes ont participé samedi à la gaypride de Strasbourg, baptisée "marche des visibilités".

Elles sont toujours festives, mais peut-être un peu plus empreintes de gravité cette année : des marches des fiertés ou "gaypride se tiennent tout au long du mois de juin dans plusieurs villes de France. Cette année marque le cinquantième anniversaire des émeutes de Stonewall Inn, aux Etats-Unis, marquant le début du mouvement de lutte. Ces derniers mois ont aussi été marqués par une hausse des actes homophobes en France : "2018 a été une année noire pour les personnes LGBT", selon SOS Homophobie qui dénombre une hausse de 66% des attaques sur un an. Tout à l'heure, plus de 6 000 personnes ont défilé à Lyon et à Strasbourg où la marche a été baptisée "marche de visibilités". 

Les autres titres du journal

Il y a de l’eau dans le gaz entre La République en marche (LREM) et son principal allié en Europe, le parti libéral espagnol Ciudadanos en raison des alliances nouées par ce dernier avec l'extrême-droite Vox. 

C'est parti pour les 24 heures du Mans et Toyota est en tête dans la quatrième heure.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.