Deux millions de personnes ont manifesté dimanche à Hong-Kong, selon les organisateurs de la contestation qui réclament notamment l'abrogation d'un projet de loi et la démission de la cheffe du gouvernement pro-Pékin.

A Hong-Kong, le camp démocratique fait bouger les lignes : la cheffe de l'exécutif local a présenté des excuses dimanche pour avoir causé "conflit et querelles". La veille déjà, Carrie Lam avait ordonné la suspension d'un projet de loi controversé, mais les contestataires réclament l'abrogation pure et simple du texte. Ces derniers sont donc redescendus dans la rue aujourd'hui. Manifestation sans précédent avec deux millions de personnes, selon les organisateurs. Reportage de Dominique André.

Les autres titres du journal

Intempéries. Au lendemain des intempéries dans le sud-est, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé que "l'état de catastrophe naturelle" serait pris ces prochains jours. Mais, tous les agriculteurs ne sont pas assurés, faute de trésorerie, comme en témoignage ce sinistré, un producteur d'abricots de la Drôme. 

Politique. Le chef de file des députés de la majorité Gilles Le Gendre crie "Halte au feu" face aux tensions qui agite son camp en vue des municipales à Paris en 2020, "une affaire qui prend un très vilain tour", selon lui.

Cyclisme. Le Danois Jakob Fuglsang remporte le Critérium du Dauphiné pour la seconde fois de sa carrière.  

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.