L'Italien Matteo Salvini, la Française Marine Le Pen, le Néerlandais Geert Wilders… Les représentants de 12 partis nationalistes européens sont réunis à Milan, en Italie, à un peu plus d'une semaine des élections européennes.

Le chef de la Ligue italienne Matteo Salvini a réuni, samedi, ses alliés européens pour un grand meeting sur la place du Dôme à Milan. À huit jours des élections européennes, les souverainistes ont voulu faire une démonstration de force, mais la fête a été un peu gâchée dans la matinée par un énorme scandale en Autriche qui a entraîné la démission du vice-chancelier et dirigeant de l'extrême droite autrichienne (FPÖ), Heinz-Christian Strache. Ce dernier a reconnu "une erreur" après la diffusion d'une vidéo le montrant prêt à se compromettre avec l'oligarchie russe. La tête de liste du FPÖ a annulé sa venue et a été remplacé par un eurodéputé autrichien. 

Pourtant, à Milan, le meeting s'est déroulé comme s'il ne s'était rien passé. Les discours se succèdent sur scène, sous un ciel gris. Marine Le Pen, passée en avant-dernière position, a été acclamée par la foule. "Nous disons 'non' à cette immigration qui submerge nos pays et qui met en danger la sécurité de nos peuples, nos comptes sociaux et nos valeurs de civilisation", a déclaré la présidente du Rassemblement national. "Nous ne rouvrirons pas nos ports, enchaîne Matteo Salvini. Cette politique, nous la menons pour nos enfants, nous sommes les vrais Européens". Le ministre italien de l'Intérieur est le leader de cette journée aux couleurs de l'Italie et de La Ligue. Pas un drapeau européen ne flotte.

Les autres titres du journal

Monsanto et gilets jaunes. De Toronto à Hambourg en passant par Paris... Journée de mobilisation aux quatre coins de la planète aujourd'hui pour dénoncer les activités des géants de l'agrochimie comme Bayer-Monsanto et pour réclamer un nouveau modèle agricole. Une trentaine de cortège étaient organisés en France, dont un à Marseille, non loin de celui des gilets jaunes qui manifestaient pour leur 27e samedi de suite dans l'Hexagone.

Football. Les Lyonnaises visent un sixième titre de Ligue des champions et elles sont favorites ce soir face au Barça. Finale à Budapest.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.