La plupart des blessés de l'attaque au colis piégé à Lyon sont sortis de l'hôpital, mais une cellule médico-psychologique a été ouverte pour les passants, les riverains et les autres personnes traumatisées par cette explosion.

La chasse à l'homme se poursuit au lendemain de l'explosion rue Victor-Hugo à Lyon. De nouvelles photos du principal suspect devraient être diffusées dans les prochaines heures, a indiqué le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz. Selon nos informations, de l'explosif de type TATP a été utilisé, et les enquêteurs ont trouvé un ADN sur les lieux de l'attaque qui a fait 13 blessés. Certains blessés doivent encore se faire opérer pour extraire "les éclats", a précisé Rémy Heitz. Le traumatisme est très présent et une cellule médico-psychologique a été ouverte dans le deuxième arrondissement. "La réalité perçue par certaines personnes est très douloureuse, indique la psychiatre Nathalie Prieto, en charge de cette cellule. L'impact psychique a été majeur (...) On a vu des gens dans la détresse, qui ont eu très peur."

Les autres titres du journal

Le Royaume-Uni et les Pays-Bas jeudi ; l'Irlande, la République tchèque hier ; la Slovaquie, la Lettonie, Malte aujourd'hui ; La France et 20 autres pays demain... Les électeurs ont quatre jours pour dessiner le visage du futur Parlement européens. Un scrutin marathon qui s'explique par les habitudes de vote de chaque Etat membre. 

Nous irons sur la Croisette à une heure de la cérémonie de clôture du 72e festival de Cannes. Les rumeurs vont bon train pour la Palme d'or.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.