Un colombien en route pour les Champs-Elysées et la fin du rêve français sur le Tour de France. Egan Bernal reste en jaune tandis que Julian Alaphilippe, définitivement distancé, exténué, termine cinquième au classement général ce samedi. "Difficile de faire mieux", selon lui.

Il a fallu attendre les 15 derniers kilomètres avant Val Thorens (Savoie) pour en avoir le cœur net : Julian Alaphilippe ne sera pas sur le podium du Tour de France demain à Paris. Le Berrichon termine cinquième au classement général après l'arrivée de la 20e et avant-dernière étape. Tout comme Thibaut Pinot, blessé, qui a dû abandonner la veille, il nous aura fait rêver. 

J'ai tout donné. Je pense que c'était difficile de faire mieux. Je m'attendais à exploser à un moment ou un autre (…) Je ne peux qu'être fier de mon Tour. Julian Alaphilippe

Ce Tour, riche en émotions, aura été trop dur pour les tricolores, alors que la Colombie, elle, s'apprête à faire la fête :  sauf catastrophe dimanche entre Rambouillet et les Champs-Elysées, Egan Bernal, va devenir le premier Colombien à remporter la Grand Boucle.

Les autres titres du journal

Vitres brisées et début d'incendie… A Perpignan, la permanence du député La République en marche Romain Grau a été prise pour cible par des « gilets jaunes » ce samedi alors que ce dernier était sur place.

L'émotion en Tunisie. Funérailles nationales aujourd'hui pour le président Béji Caïd Essebsi. A Tunis, Emmanuel Macron a salué "un très grand président" et appelé à poursuivre son œuvre.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.