Des conditions d'accès plus restrictives et les droits rechargeables rabotés, la réforme de l'assurance chômage est entrée en vigueur. L'appel de Nigel Farage à Boris Johnson pour une alliance des pro-brexit aux législatives. La France toujours en retard concernant le logement insalubre selon la Fondation Abbé Pierre.

Près de 850 mille personnes sont concernées en France et c'est peu dire qu'elles attendent avec appréhension la réforme de l'Assurance Chômage entrée en vigueur aujourd'hui. Désormais, pour pouvoir toucher des allocations, il faudra travailler plus : au moins six mois sur les 24 derniers mois au lieu de 4 sur les 28 derniers mois auparavant. Par ailleurs, le seuil qui permet de recharger les droits quand on travaille pendant  sa période de chômage est durci. Une réforme avec "100% de perdants" selon le numéro 1 de la CFDT Laurent Berger. Pour lui le retour de l'emploi en France ne fera pas passer le durcissement de l'assurance chômage. Réponse de la ministre du travail Muriel Pénicaud "Aujourd'hui, un demandeur d’emploi sur cinq qui gagne plus quand il est au chômage que lorsqu’il travaille et ça ce n’est pas logique." "Le travail doit payer plus, et c’est l’anomalie qu’on corrige", selon elle.

Donald Trump a donné son avis sur l'accord de Brexit du premier ministre britannique Boris Johnson. C'était hier dans l'émission quotidienne de radio que tient Nigel Farage. L'Europhobe avait invité le président américain, qui a appelé à une alliance Farage/Johnson pour les législatives. Et tout à l'heure Nigel Farage, a lancé sa campagne pour le scrutin anticipé du 12 décembre. Il a lui aussi appelé Boris Johnson, à former une alliance avec lui et à abandonner son accord de Brexit. Mais jusqu'ici Boris Johnson a toujours refusé une telle alliance.

L'ambition des pouvoirs publics n'est pas à la hauteur concernant l'habitat indigne. Le coup de gueule de la Fondation Abbé Pierre près d'un an après l'effondrement de trois immeubles insalubres à Marseille et 8 morts. La fondation réclame un plan qui fixerait aux communes et à l'État l'objectif de rénover 60. 000 foyers par an pendant 10 ans. Et selon elle, il n'y a pas que les grandes villes qui sont concernées par les logements insalubres.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.