Les élèves et le personnel du collège du professeur décédé la semaine dernière ont droit à des consultations pour évaluer les risques de contamination.

Le collège Jean-de-la-Fontaine à Crépy-en-Valois dans l'Oise, où enseignait l'une des victimes du coronavirus, a été fermé, son personnel et ses élèves reçus dans des consultations de surveillance. (28 févrioer 2020)
Le collège Jean-de-la-Fontaine à Crépy-en-Valois dans l'Oise, où enseignait l'une des victimes du coronavirus, a été fermé, son personnel et ses élèves reçus dans des consultations de surveillance. (28 févrioer 2020) © AFP / Martin BUREAU

Un troisième mort en France : le coronavirus continue de s'étendre dans le pays. Dans l'Oise, le collège du professeur décédé est mis sous surveillance médicale.
De nouveaux cas aussi dans le Morbihan et de nombreux événements annulés, du salon du Livre aux concerts dans les grandes salles : les professionnels s'inquiètent.
Car l'économie souffre elle aussi de la maladie : l'OCDE revoit à la baisse les prévisions de croissance de la planète entière. Le coronavirus pourrait être bien pire que le SRAS en 2003.

Difficile dans ce contexte d'organiser des élections, Israël vote pour les législatives, pour la troisième fois en moins d'un an avec des bureaux montés spécialement pour les électeurs suspectés d'être contaminés.

Kanye West organise une messe aux Bouffes du Nord à Paris, c'était hier, et c'était à la place d'une autre artiste, Phia Ménard, déprogrammée, et scandalisée.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.