Des slogans en guise de réponse. Discours de Donald Trump après les tueries de ce week-end.La volte face des autorités égyptiennes après la mort de 20 personnes au Caire. En France Le gouvernement pourrait prendre contact avec la direction de Tati. Et puis objectif zéro plastique sur les plages d'ici 2025.

Une émotion visible, mais pas d'annonce concrète finalement. Donald Trump s'est exprimé depuis la Maison Blanche sur les fusillades du week-end dernier. Un discours de 10 minutes à peine. Pour le président américain, ces tueries sont "un "crime contre l'humanité". Selon lui, les Etats-Unis "doivent condamner" le suprémacisme blanc.  Il dénonce également "l'idéalisation de la violence" aux Etats-Unis, affirmant qu'internet a radicalisé des "esprits perturbés". Et il appelle à l'exécution "rapide" des auteurs de fusillades. Mais pas un mot sur le port d'armes. Pourtant, sur Twitter dans l'après-midi, il avait demandé aux parlementaires républicains et démocrates d'adopter une loi qui durcirait les vérifications des antécédents de ceux qui veulent acheter des armes à feu.  Loi qu'il voulait coupler avec la réforme de l'immigration qui lui est chère.

C'est un peu la confusion en Egypte. Tôt ce matin, 20 personnes sont mortes après une collision entre plusieurs voitures suivie d'une explosion devant un hôpital du Caire. Dans un premier temps officiellement, il s'agissait d'un accident dû à la vitesse, mais ce soir, les autorités parlent plutôt d'une voiture piégée et donc d'un attentat.

Les syndicats de Tati envisagent de reprendre des actions en septembre contre le projet de restructuration voulu par leur direction. A savoir la fermeture de 13 magasins et des dizaines de suppressions de postes. Des représentants syndicaux ont été reçus ce matin au ministère du Travail. Selon eux, le gouvernement va prendre contact avec la direction de Tati et le Plan de Sauvegarde de l'Emploi pourrait être mis sous surveillance.

Installer des poubelles de tri, sensibiliser les vacanciers et les commerçants près des plages, ne plus distribuer d'objets en plastique à usage unique. Voici quelques engagements de la Charte pour lutter contre les déchets plastiques sur les plages présentée ce matin dans le Var par Brune Poirson, la secrétaire d'Etat à la Transition écologique. Le gouvernement s'est fixé comme objectif "zéro plastique rejeté en mer d'ici 2025". Ambitieux quand on sait que la France a rejeté environ 11. 200 tonnes de plastique rien qu'en Méditerranée en 2016 selon le Fonds mondial pour la nature WWF.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.