L'archevêque de Lyon comparaît à partir d'aujourd’hui pour dissimulation de violences sexuelles contre de jeunes scouts entre 1986 et 1991.

Le cardinal Philippe Barbarin à son arrivée au tribunal de Lyon le 7 janvier 2019.
Le cardinal Philippe Barbarin à son arrivée au tribunal de Lyon le 7 janvier 2019. © AFP / JEFF PACHOUD

Philippe Barbarin se défend d'avoir caché ces "faits horribles", les abus sexuels du prêtre Bernard Preynat lors de camp de jeunes.

Une confession, mais pas un repentir : le boxeur qui a frappé violemment des gendarmes samedi pendant la manifestation des Gilets Jaunes s'est rendu à la police. Il s'explique dans une vidéo.
De son côté le ministre de l'Intérieur promet de la fermeté contre les violences. Le chef du gouvernement doit annoncer des mesures ce soir à 20 heures.

Quatre ans après l'attaque terroriste contre la rédaction de Charlie Hebdo, une policière se souvient. Elle vit encore dans le traumatisme d'avoir croisé la route des frères Kouachi.

Total va-t-il pouvoir continuer ses forages pétroliers au large de la Guyane ? Le gouvernement a donné son feu vert pour de la prospection, des associations de défense de l'environnement ont saisi le tribunal administratif de Cergy et réclament un arrêt des travaux.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.