Les prix à la pompe atteignent de nouveaux records, à cause des marchés mondiaux du pétrole.

Des Gilets Jaunes manifestent devant une station service près de Bercy le 20 avril 2019, lors de l'Acte 23.
Des Gilets Jaunes manifestent devant une station service près de Bercy le 20 avril 2019, lors de l'Acte 23. © AFP / Laure Boyer / Hans Lucas

Les députés de l'opposition n'ont pas manqué d'interpeller la majorité sur cette nouvelle hausse des carburants, qui avaient déjà mis le feu aux poudres en novembre et poussé les Gilets Jaunes sur les ronds-points. L'éxécutif affirme que le problème n'est pas la taxation du pétrole, mais notre dépendance au pétrole.

Cette hausse tombe mal en tout cas, au moment où le gouvernement pensait solder la crise des Gilets Jaunes avec ses mesures d'urgence. Le Premier Ministre a fait le service après-vente, nous avons refait les calculs.

Istanbul va revoter, le président Erdogan ne supporte pas l'échec de son candidat aux dernières municipales. Il obtient une nouvelle élection le 23 juin.

Le sable est surexploité sur la planète, et ce n'est pas une ressource infinie : l'ONU tire la sonnette d'alarme.

Le foot européen se dispute à propos de la réforme de la Ligue des Champions. Les clubs français redoutent un entre-soi qui tuent le suspens et l'attrait des championnats nationaux.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.