L'ex-patron de Renault-Nissan, en fuite au Liban, a convoqué la presse pour "laver son honneur".

Carlos Ghosn lors de sa conférence de presse à Beyrouth (Liban, le 8 janvier 2020.
Carlos Ghosn lors de sa conférence de presse à Beyrouth (Liban, le 8 janvier 2020. © AFP / MARWAN NAAMANI / DPA / dpa Picture-Alliance

Carlos Ghosn se défend, devant les micros il dénonce un "coup monté", une justice japonaise partiale, lors d'un entretien qu'il a accordé à France Inter et lors d'une conférence de presse, un grand show médiatique.

Donald Trump attaque : il renforce les sanctions contre l'Iran et en appelle à l'Otan, quelques heures après les frappes iraniennes contre une base américaine en Irak.

Nous irons aussi en Australie où des dromadaires sont abattus par des snipers ; à cause des feux de forêt, les animaux deviennent des menaces pour les habitants.

Nous prendrons des nouvelles de Mike Horn, un mois après ses déboires dans le cercle polaire, l'aventurier refait parler de lui sur le Dakar, en Arabie Saoudite.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.